Medex : diminution de l’absentéisme pour maladie en 2017

Date: 
26 novembre 2018

Medex, qui est notamment en charge du contrôle de l'absentéisme des fonctionnaires fédéraux, publie son étude annuelle relative à l'absentéisme fédéral. Pour la première fois depuis 2012, l’absentéisme fédéral est en baisse.

En 2017, sur 100 jours ouvrables, un fonctionnaire fédéral n'a, en moyenne, pas presté 6,15 jours de travail pour cause de maladie. Par rapport à 2016, cela représente une diminution de 1,13 %.

L'absentéisme de longue durée, c’est-à-dire l’absentéisme de plus d'un an, diminue aussi en 2017 et est inférieur à celui du secteur privé (0,96 % contre 2,82 %). L'absentéisme à moyen terme (absence entre un mois et un an) augmente par contre au sein de la fonction publique fédérale et constitue pour la première fois la part la plus importante de l'absentéisme.

Certaines constatations faites dans les études précédentes se confirment aussi en 2017 :

  • l’absentéisme chez les fonctionnaires de sexe féminin est plus élevé que chez leurs collègues masculins (6,91% contre 5,29%)

  • l’absentéisme augmente à mesure que le niveau administratif baisse (7,77 % chez les fonctionnaires de niveau D contre 4,11% pour leurs collègues de niveau A)

  • l’absentéisme augmente avec l’âge (3,95% chez les fonctionnaires qui ont entre 20-29 ans et 8,81 % chez les fonctionnaires qui ont entre 60 et 65 ans)

  • les maladies liées au stress sont à nouveau en augmentation (33,9% de jours de travail non prestés en 2017) et elles constituent la principale cause d'absentéisme dans la fonction publique fédérale. La deuxième place est à nouveau occupée par les problèmes locomoteurs (23,5%).

Plus d’infos

Dernière mise à jour le 26 novembre 2018.